Investir dans les métaux précieux en 2022 grâce à monpatrimoineor.com

Vous souhaitez placer votre argent de manière sûre et rentable ? Avez-vous pensé aux métaux précieux ? Ce marché n’attend que vous ! Chouchous des investisseurs depuis longtemps, les métaux précieux sont vus comme des valeurs sûres. Comment expliquer cet attrait ? La réputation de stabilité de ces valeurs est-elle réellement fondée ? Nous épluchons dans cet article les bonnes raisons de choisir l’or, le platine, ou encore l’argent, pour placer votre épargne.

Le pouvoir d’attraction des métaux précieux sur les investisseurs

Si sécuriser ses économies en achetant des métaux précieux, sous quelque forme que ce soit, semble particulièrement judicieux pour de nombreux épargnants, c’est notamment parce qu’il s’agit de biens tangibles et durables : contrairement aux achats d’actions, à l’investissement dans une cryptomonnaie, ou tout simplement aux versements sur un compte épargne, vous savez que votre mise se matérialise par quelque chose de concret lorsque vous investissez dans des métaux précieux.

L’autre point fort en faveur des métaux précieux, c’est que leur valeur est plutôt stable, contrairement aux monnaies, sujettes au phénomène d’inflation. Les métaux précieux renvoient à une idée de sécurité, de richesse, et de concret. Ce n’est pas pour rien que les monnaies fortes du monde entier se sont longtemps basées sur le cours de l’or. Ce dernier métal a d’ailleurs lui-même souvent servi de monnaie dans l’histoire ! 

Le revers de la médaille de ce type d’investissement, c’est que si vous achetez une once de platine, d’or, ou de palladium, votre actif ne va pas se démultiplier : sa valeur peut grimper mais il ne fera pas de “petits”. Cette “improductivité” des métaux précieux ne leur enlève pas leur image de valeurs refuges, qui vaut à leur cours de demeurer nettement haussier à long terme. 

Outre l’or qui est bien connu, il est possible d’investir dans l’argent, le palladium, ou encore le platine. Concernant l’argent, on le retrouve dans de nombreux domaines : bijouterie, fabrication de monnaie, mais aussi électronique et photographie, en passant par l’énergie solaire. Le palladium et le platine sont quant à eux connus pour être des matériaux essentiels à l’industrie automobile et à la bijouterie ; le palladium se retrouve également en horlogerie et le platine dans des équipements médicaux. 

Le palladium est un bon exemple de la rentabilité de métaux précieux : sachez qu’il se négocie actuellement plus cher que l’or ! En effet, la demande croissante en palladium pour la fabrication de dispositifs anti-pollution dans le secteur automobile a boosté son cours ces dernières années. 

L’observation des variations de valeurs des métaux précieux : un bilan plus que positif pour les investisseurs

Pour se rendre compte de la rentabilité des métaux précieux, il suffit d’observer leurs variations de prix sur une période donnée. Si on se penche sur le cours de l’or, celui de l’argent, celui du platine et celui du palladium, sur les cinq dernières années, c’est-à-dire de 2016 à 2021, la conclusion est la même : les métaux précieux prennent de la valeur au fil des ans, malgré quelques fluctuations à la baisse en cours de route. 

Concernant l’or et le platine, il s’agit des métaux précieux qui ont connu la hausse de leur cours la plus basse parmi les métaux précieux, mais aussi la plus stable. En effet, l’on constate une hausse de 37% pour l’or et de 22% pour le platine sur ces cinq dernières années. L’or a même atteint un record historique de sa valeur en 2020, avec une once qui s’est négociée à hauteur de 2034 $ ! L’once d’or est aujourd’hui revenue à une valeur d’environ 1800 $, ce qui la rend accessible. 

Quant au palladium et à l’argent, comme nous l’évoquions plus haut, leur cours a connu une explosion ces dernières années, avec une augmentation de 68% pour l’argent et de 298% pour le palladium ! 

À l’aune de ces observations, la tendance haussière sur le long terme des métaux précieux est donc confirmée. Elle se profile également pour les années à venir, avec l’inflation annoncée (phénomène qui, de tous temps, a influé sur le cours de l’or, dans lequel les épargnants investissent en masse durant les périodes de crise), mais aussi une demande croissante de métaux précieux par de industries clés du développement économique, couplée à une pénurie inéluctable des stocks (pour l’or, les ressources terrestres sont estimées être exploitables pendant encore 15 ans au maximum) : tous ces facteurs auront un impact à la hausse sur les cours, non seulement de l’or, mais de tous les métaux précieux. 

Comment procéder pour investir dans les métaux précieux ?

L’intérêt pour les métaux précieux n’est pas récent, mais la démocratisation d’Internet a permis la floraison d’un regain d’engouement pour l’investissement dans ces valeurs refuge. Les nombreuses plateformes d’achat et de négociation en ligne ont mis à la portée de tous la possibilité d’investir dans l’or, l’argent, le platine ou le palladium, comme alternative aux classiques plans d’épargne bancaires ou immobiliers. 

Que vous choisissiez d’acheter des métaux précieux de manière physique, d’investir dans l’or papier ou de le négocier en Bourse, des plateformes peuvent vous mettre facilement en relation avec des interlocuteurs de confiance, en toute transparence. Selon vos objectifs, renseignez-vous pour vous tourner vers la plateforme la plus adaptée à vos besoins. Pour l’or, des sites tels que etoro.com pour l’or papier, monpatrimoineor.com pour l’or physique ou papier, proposent leurs services aux investisseurs ; il y est possible d’acheter l’or, de le négocier, voire de se faire livrer. Certaines plateformes (c’est le cas par exemple de monpatrimoineor.com) disposent même de lieux de stockage sécurisés en Suisse pour entreposer vos achats. 

D’autres plateformes, telles que europos.ch par exemple, se diversifient dans l’achat-vente d’autres métaux précieux (rhodium, palladium, platine, argent). Avant de choisir une plateforme en ligne, faites le point sur votre profil d’investisseur et définissez vos besoins, pour choisir la solution la plus pertinente. 


En conclusion, notez que l’investissement dans les métaux précieux constitue ce que l’on appelle des placements atypiques ; dans cette catégorie de placements, l’on retrouve également les œuvres d’art, le vin, les NFT, les voitures de collection… Il s’agit donc d’investissements qui doivent être limités dans leur montant et dans leur quantité, car ils demeurent fluctuants et donc risqués ; le but n’est pas de grignoter l’intégralité de votre épargne et de vous priver de liquidités. En règle générale, il est recommandé de ne pas posséder plus de 10% maximum de votre patrimoine en placements atypiques ; renseignez-vous auprès d’experts pour diversifier vos placements et faire fructifier votre épargne ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *